Petites arnaques de la vie parisienne

Index, feed.

[ Date | 2009-03-12 23:11 -0400 ]
[ Current movie | Je règle mon pas sur le pas de mon père ]

À Paris, et sans doute dans toutes les régions urbaines du monde, il y a des mendiants qui, au lieu de faire la manche comme tout le monde pour obtenir quelques piécettes de temps en temps à condition d'y passer la journée, préfèrent investir du temps à raconter des histoires plus élaborées, afin sans doute (1) de toucher une marché différent et (2) d'avoir un retour sur investissement plus élevé. Une de ces petites histoires se déroule ainsi (Quartier Latin, ca. 2001) :

J'ai vu le même homme à la veste rouge usée à plusieurs reprises, y compris dans d'autres quartiers de Paris. J'ai aussi vu une variante avec l'accroche « vous êtes étudiant, monsieur ? ». Et une autre, devant la gare Montparnasse (été 2008), dont je ne connais pas la totalité, puisque j'avais autre chose à faire que de l'écouter en entier :

Il y a aussi la fameuse histoire des Italiens (ou pseudo-Italiens ; je ne suis pas capable de juger de l'authenticité de leur accent) de la haute couture. Le scénario se déroule normalement avec deux complices, l'un au volant d'une voiture, l'autre à la place de passager avant, avec un plan de Paris dans les mains, et qui se charge de discuter avec les victimes potentielles (rue du Chevaleret, 2004) :

Ces arnaqueurs avaient l'air drôlement en colère et ont démarré en trombe quand je les ai envoyés bouler. Quelques dizaines de mètres plus loin, au niveau du métro Bibliothèque François Mitterrand, je les ai vus baratiner une autre cible.


Un point intéressant, avec ces petites arnaques, c'est que je ne connais pas de source qui les recense de façon systématique. La variété qui peut être introduite dans ces petits scénarios n'est limitée que par la créativité de ceux qui les mettent en pratique.

Il me semble qu'un point commun entre la plupart des histoires est d'accabler la victime de détails pour donner vie à une situation vaguement vraisemblable, puis de faire appel soit à sa cupidité (cas des robes), soit à son altruisme. Par exemple, à Montréal, on m'a parlé d'une version de 2009 « J'ai locké mes clés dans mon char, j'ai appelé tous mes chums et y en a aucun qui peut venir m'aider, ça coûterait comme 150 $ de le faire remorquer mais y a un gars qui veut bien le faire pour 10 , maisyveutunbilletde20 et j'ai que 5 $ et des pièces et mon char est à Atwater. »

www.kurokatta.org


www.kurokatta.org

Quick links:

Photos
Montréal
Oregon
Paris
Camp info 2007
Camp Faécum 2007
--more--
Doc
Jussieu
Japanese adjectives
Muttrc
Bcc
Montréal
Couleurs LTP
French English words
Petites arnaques
--more--
Hacks
Statmail
DSC-W17 patch
Scarab: dictionnaire de Scrabble
Sigpue
Recipes
Omelette soufflée au sirop d'érable
Camembert fondu au sirop d'érable
La Mona de Tata Zineb
Cake aux bananes, au beurre de cacahuètes et aux pépites de chocolat
*