Cent mille milliards de Poèmes

Poème numéro 18754403197201

Le cheval Parthénon s'énerve sur sa frise
d'aucuns par dessus tout prisent les escargots
la critique lucide aperçoit ce qu'il vise
il ne trouve aussi sec qu'un sac de vieux fayots

Quand on prend des photos de cette tour de Pise
d'où Galilée jadis jeta ses petits pots
nous avions aussi froid que nus sur la banquise
lorsque vient le pompier avec ses grandes eaux

La Grèce de Platon à coup sûr n'est point sotte
le lâche peut arguer de sa mine pâlotte
même s'il prend son sel au celte c'est son bien

Enfin on vend le tout homards et salicoques
exaltent l'espagnol les oreilles baroques
si l'Europe le veut l'Europe ou son destin

Raymond Queneau

www.kurokatta.org


www.kurokatta.org

Quick links:

Photos
Montréal
Oregon
Paris
Camp info 2007
Camp Faécum 2007
--more--
Doc
Jussieu
Japanese adjectives
Muttrc
Bcc
Montréal
Couleurs LTP
French English words
Petites arnaques
--more--
Hacks
Statmail
DSC-W17 patch
Scarab: dictionnaire de Scrabble
Sigpue
Recipes
Omelette soufflée au sirop d'érable
Camembert fondu au sirop d'érable
La Mona de Tata Zineb
Cake aux bananes, au beurre de cacahuètes et aux pépites de chocolat
*